France, fin de siècle

Par
Publié le 31/01/2020
culture

culture

culture

culture

culture

culture

Baudelaire serait-elle la figure de proue de ce XIXe fin de siècle qui permet de réunir Toulouse-Lautrec et Huysmans par exemple dans une commune célébration du poète ? En tout état de cause, le chantre de la modernité inspire alors peintres et écrivains. La créativité, dans cette France en crise politique permanente, fertilise les arts comme jamais. Et ouvre la voie aux révolutions à venir.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.