Brève

Hémophilie, hématologie, Sanofi acquiert la biotech belge Ablynx

Par
Publié le 01/02/2018
visuel Sanofi

visuel Sanofi
Crédit photo : MAXIMILIAN STOCK LTD/SPL/PHANIE

L’appétit vient en mangeant. Une semaine après l’annonce de l’acquisition de Bioverative, Sanofi croque la biotech belge Ablynx au prix fort, 3,9 milliards d’euros. Le leader français n’a pas hésité à payer une prime de 112 % par rapport au dernier cours. Il coiffe dans le dernier tournant Novo Nordisk qui convoitait aussi la même cible. Mais avait été retoqué par le conseil d’administration de la biotech après avoir proposé « seulement » 2,6 milliards. L’hématologie devient un enjeu majeur pour le leader français. Alors que le concurrence s’aiguise en oncohématologie, Ablynx développe des produits dans des maladies comme la drépanocytose ou la thalassémie. Des résultats majeurs ont été obtenus dans un essai de phase III dans le purpura thrombotique thrombocytopénique en 2017. Ce qui devrait conduire à la délivrance d’une AMM prochaine tant aux Etats-Unis qu’en Europe.

Virage stratégique de Sanofi

Au-delà de l’hématologie, Ablynx est également impliqué en virologie avec une molécule luttant contre les infections à virus respiratoire syncytial. Autour de cette pathologie, Sanofi multiplie les angles d’attaque avec des recherches menées avec un vaccin classique, mais aussi avec une molécule qui agit de manière prophylactique. Cette capacité de mener à bien des acquisitions en n’hésitant pas à offrir un prix élevé témoigne d’un virage stratégique de Sanofi. La surenchère financière empruntée aux laboratoires anglo-saxons pour acquérir une proie n’est plus un tabou. Le journal Les Echos relève que dans ses dernières acquisitions, Sanofi a été conseillé par Lazard. Le trésor de guerre n’est en tout état de cause pas épuisé. Sanofi dispose encore de six milliards d’euros. Quelle sera la prochaine cible ?


Source : decision-sante.com