Brève

Hémophilie, la pharmacologie dicte le rythme de la prophylaxie

Publié le 13/07/2017
Visuel hémophilie

Visuel hémophilie
Crédit photo : ST MARY'S HOSPITAL MEDICAL SCHOOL/SPL/PHANIE

Dans l’univers très concurrentiel de l’hémophilie, des nouvelles données concernant Kovaltry® (laboratoire Bayer) ont été présentées lors de la dernière édition de l’ISTH qui s’est tenue à Berlin. Rappelons que l’hémophilie A est d’abord une maladie génétique constitutionnelle. Elle est de transmission récessive liée à l’X. Et est le résultat d’un déficit en facteur de coagulation VIII. Elle se traduit en clinique par des hémarthroses et des hématomes spontanés. Les traumatismes sont parfois à l’origine de saignements.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.