Brève

La Beat Generation, l’Amérique se réinvente

Publié le 23/06/2016
visuel Beat generation

visuel Beat generation

Voyager à New-York, en Californie, au Mexique, à Tanger, voire à Paris, c’est ce que nous propose l’exposition sur la Beat Generation qui se tient actuellement au Centre Pompidou. Mais à l’heure où Donald Trump brigue les suffrages des électeurs américains, le voyage est plutôt temporel. C’était l’époque au sortir de la Seconde Guerre mondiale où tout était possible, les expérimentations les plus folles. Et où s’inventait une nouvelle culture qui se jouait pour la première fois des frontières entre disciplines. Le jazz irrigue alors la littérature d’un Jack Kerouac par exemple.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.