Brève

La CEDH : « La vaccination obligatoire est nécessaire dans une société démocratique »

Par
Publié le 08/04/2021
CEDH

CEDH
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

C'est une décision qui fera date. Des parents tchèques anti-vaccins (qui avaient refusé de vacciner leurs enfants qui ont été refusés en maternelle) avaient saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) qui vient de se prononcer pour la première fois depuis sa création en 1959 sur le principe de la vaccination obligatoire contre des maladies infantiles. Dans son arrêt, la cour estime que la vaccination obligatoire des enfants en République tchèque contre neuf maladies dont la diphtérie, le tétanos, la rougeole... ne viole pas les dispositions de la Convention européenne des droits de l'Homme sur le respect de la vie privée. Selon elle, « la politique de vaccination poursuit les objectifs légitimes de protection de la santé ainsi que des droits d'autrui, en ce qu'elle protège à la fois ceux qui reçoivent les vaccins en question et ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales. » Les parents avaient épuisé tous les recours devant la justice tchèque. Les arrêts de la Cour sont définitifs. L'arrêt de la CEDH pourrait avoir un retentissement en Europe où des antivax dénoncent « la dictature sanitaire » et où des personnels soignants hésitent encore à se faire vacciner contre la Covid.


Source : decision-sante.com