L'aventure Chagall

Par
Publié le 12/09/2019
chagall

chagall

À Paris, au printemps dernier, lors de l'exposition au Grand Palais consacrée à la Lune pour le 50e anniversaire du petit pas pour l'homme et du grand pas pour l'humanité, les œuvres de Chagall déjà nous arrachaient à la gravitation. Entre un homme sur le toit et le voyage vers la Lune, il n'y a, il est vrai, qu'un pas. Sortir de son espace contraint, voyager au-delà de sa terre natale, cette aventure, Chagall l'a menée tout au long de sa vie, à la fois guidé par l'amour de l'art mais aussi par les drames du XXe siècle. Cette pesanteur de l'histoire est loin d'être absente de l'œuvre, comme le rappelle Itzhak Goldberg dans cette très belle monographie riche en interprétations qui renouvelle le regard sur l'œuvre. Sur la représentation de l'amour par exemple, Chagall est ici opposé à Picasso : alors que le maître catalan dessine le taureau comme pour mieux incarner la virilité puissante, Chagall choisit un « âne qui porte sur son dos une femme allongée et délicatement couverte de fleurs ». Et l'auteur de résumer : « On pourrait opposer chez ces deux artistes la puissance et la grâce ». Même sur les autoportraits, les deux artistes qui ne s’appréciaient guère s’opposent entre l'image de l'artiste universel défendu par Picasso et le représentant de la diaspora juive qui transplanté à Paris n’oublie pas ses origines. Qu’est-ce que l’universel ? Et si on allait sur la Lune pour mieux rêver en apesanteur avec Chagall ?

Chagall, par Itzhak Goldberg, éditions Mazenod, 189 euros.


Source : decision-sante.com