Brève

Le deuil et rien d'autre ?

Par
Publié le 26/01/2017
film Frantz

film Frantz

Faut-il croire aux belles histoires même et surtout lorsqu'elles ne sont peut-être pas vraies ? Le cinéma de François Ozon ne cesse de roder autour du deuil, de l'absence. Comment survivre après la perte ? Cela exige parfois de l'histoire (ici des mensonges) et de la géographie (être ailleurs) pour s'inventer une nouvelle vie. Avant ce résultat, François Ozon aura multiplié les chausses-trappes autour de ce soldat allemand tué au cours de la Première Guerre mondiale et dont la tombe est fleurie par un jeune Français. Au final, la leçon du film est alors simple.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.