Brève

Le Dr Péchier, anesthésiste à Besançon, de nouveau mis en examen pour empoisonnement pour dix-sept nouveaux cas retenus

Par
Publié le 16/05/2019
Besançon

Besançon
Crédit photo : capture écran BFM TV du jeudi 16 mai

Après une enquête de trente mois, l'élaboration de 1 300 procès verbaux, la participation de deux directeurs d'enquête et 60 auditions de victimes, et suite à 48 heures de garde à vue, l'anesthésiste Frédéric Péchier a été mis en examen jeudi 16 mai au tribunal de Besançon pour dix-sept nouveaux cas. Il avait déjà été mis en examen en 2017 pour sept cas d'empoisonnements présumés parmi lesquels deux personnes sont décédées et cinq ont été réanimées. Âgés de 37 à 53 ans, ces patients avaient été hospitalisés pour des interventions chirurgicales ne présentant pas de difficultés particulières. Cependant, ils avaient été victimes d'arrêts cardiaques dont l'enquête avait révélé qu'ils avaient été provoqués par l'administration de doses potentiellement létales de potassium et d'anesthésiques. Notamment un enfant opéré des amygdales a survécu à deux arrêts cardiaques. En tant qu'anesthésiste exerçant dans plusieurs cliniques de la ville dont plusieurs années à la clinique de Saint-Vincent, âgé de 47 ans, le médecin avait été laissé en liberté sous contrôle judiciaire avec l'interdiction d'exercer sa profession. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir sciemment modifié les poches d'injection de confrères afin de provoquer des incidents opératoires pour exercer ensuite ses talents de réanimateur, comme l'aurait fait un pompier pyromane.


Source : decision-sante.com