Brève

Le retour à la nature

Par
Publié le 18/01/2018
visuel Ma vie dans les bois

visuel Ma vie dans les bois

Le retour à la nature serait-il également à la mode au Japon ? Shin Morimura, travaille d’arrache-pied depuis trente ans en tant qu’auteur de mangas. La fatigue, la prise de poids et l’épuisement dus à la vie urbaine folle, le guettent. Il se lance alors dans une quête d’espace vital pour prendre de l’air. Son projet est d’installer une cabane sans eau ni électricité au milieu d’une forêt qu’il vient d’acheter avec une partie de ses économies…. Sa femme Miki reste à la maison et teste sa volonté de faire. Et Shin n’en manque pas. Il n’a d’ailleurs que ça. Il n’est pas bricoleur, juste motard. Il possède un grand nombre de motos que sa femme lui conseille de vendre pour financer son projet herculéen. Et progressivement l’oiseau fait son nid. Accompagné de son chien, il loge sous une tente et s’achète des plats préparés dans la ville voisine. Chaque étape représente une épreuve supplémentaire à surmonter. Après avoir défriché à la tronçonneuse, il se rend compte qu’il lui sera impossible d’ôter les racines énormes des arbres, d’où l’achat d’une machine grue. Les aventures sont sans fin. Il est visité par deux journalistes qui s’intéressent à son œuvre. Et le plus dur est pour la fin : convaincre sa femme Miki d’abandonner tout son confort pour vivre avec lui. Le plus charmant est sans doute sa transformation physique (il vit dans la nature et se muscle) qui a une influence sur sa vie quotidienne. Bref, il est heureux et c’est là la quête essentielle de chacun. Une belle découverte.

Ma vie dans les bois, éditions Akata, 7,50 euros.


Source : decision-sante.com