Brève

Le rêve d'un homme ridicule

Par
Publié le 09/02/2017
visuel Homme ridicule

visuel Homme ridicule
Crédit photo : Francis HERMAND

« Je me serais suicidé sans cette petite fille. Mais je craignais tout de même la douleur physique. » Passer à l'acte n'est pas toujours facile, même si l'on est vraiment lassé de cette vie terrestre. C'est ce que raconte Le rêve d'un homme ridicule de Fedor Dostoievsky, qui passe actuellement au théâtre Poche Montparnasse (Paris). Plus encore, ce n'est pas qu'un suicide avorté, c'est un conte fantastique, une véritable expérience initiatique narrée par un célèbre auteur russe imprégné de mysticisme et de métaphysique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.