LFB, la conquête de l’Est

Publié le 22/10/2015

Après avoir traversé l’Océan Atlantique et noué un accord avec le Brésil, le LFB (Laboratoire de fractionnement et des biotechnologies) met cette fois le cap vers le Middle East. L’Arabie Saoudite vient de signer un contrat de 900 millions d’euros avec le laboratoire français afin de construire une usine clé en mains. Des transferts de technologie sont également programmés dans le protocole d’accord. Les capacités de production envisagées devraient permettre des exportations dans l’ensemble de la région. Ce nouveau projet s’inscrit dans le développement de l’activité à l’export.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.