Brève

L'Isni lèvera son préavis après la mobilisation du 14 février

Par
Publié le 06/02/2020
Isni

Isni
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Le 14 février sera la dernière manifestation des internes (voir ici et ). L'Isni (Intersyndicale nationale des internes) suspend son mouvement entamé le 10 décembre dernier. Tout en précisant conserver son devoir d'alerte, l'intersyndicale explique ne pas vouloir "mettre la sécurité des soins dans une situation encore plus complexe en poursuivant la grève". Et s'estime satisfaite des premières avancées dans ses contacts avec le ministère des Solidarités et de la Santé. Les points cités sont le déblocage d'une prime "vie chère" pour les internes franciliens et la création d'un fonds public pour la formation des internes pour compenser la fin des financements venant de l'industrie pharmaceutique. Concernant la prise en compte du respect du temps de travail des internes, l'intersyndicale continue de demander le décompte horaire afin de faire respecter l'horaire hebdomadaire de 48 heures. Le ministère de la Santé propose notamment de rendre la présentation du temps de travail des internes obligatoire en commission médicale d'établissement (CME). Il envisagerait en outre de sanctionner les établissements hors la loi. La certification pourrait ainsi être conditionnée au respect du temps de travail des internes, avec à la clé des sanctions financières. Enfin, les UFR de santé auraient "un droit de regard sur le temps de travail des internes et les conséquences sur la disponibilité du temps dédié à la formation".


Source : decision-sante.com