Entretien avec Françoise Sironi

" On ne naît pas bourreau, on le devient"

Par
Publié le 07/09/2017
Pourquoi les bourreaux ne sont-ils pas une espèce en voie de disparition ? Comment traversent-ils les lieux et les époques ? Un livre-somme qui vient de paraître en donne les secrets de fabrication, les constantes tout en échappant à la fascination qu’exercent parfois les tortionnaires. Pour dresser cet état des lieux, François Sironi a créé un nouvel instrument, la géopolitique clinique, un scalpel qui dévoile l’anatomie mais aussi la physiologie des bourreaux. Pour autant, tout le monde n’a pas vocation à devenir tortionnaire. Démonstration.
visuel couverture livre Sironi

visuel couverture livre Sironi

visuel Sironi

visuel Sironi

D. S. Pourquoi écrire une somme sur plus de 700 pages sur les bourreaux. A quoi cela peut-il servir ? Cette interrogation, vous la soulevez vous-même un soir à Phnom Penh après avoir interrogé Duch, le directeur du camp S21, responsable de la mort de 17 000 Cambodgiens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte