Brève

Nos premières années

Par
Publié le 17/11/2016
De gauche à droite, les comédiens Agathe Molière et Denis Léger Milhau

De gauche à droite, les comédiens Agathe Molière et Denis Léger Milhau
Crédit photo : Benoite Fanton

« En juillet 54, le sexe était le grand soupçon de la société qui envoyait des signes partout : le bikini, la mixité, les toilettes publiques, les muscles de Tarzan...» Cette remarque pertinente est prononcée par la comédienne Agathe Molière dans la pièce Les années jouée actuellement au théâtre 71 de Malakoff. Elle provient surtout du livre éponyme remarquable d'Annie Ernaux paru en 2008. Celui-ci retrace la vie de l'auteure née en 1940 jusqu'à 1968 et la légalisation de l'avortement.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.