Penser Charlie

Publié le 07/01/2016

Un an après la séquence Charlie, la France est face à une page blanche. Pourquoi écrire l’avenir alors que certains de ses enfants récusent l’héritage et optent pour d’autres valeurs ? Comment en est-on arrivé-là ? Le pire s’il n’est jamais sûr ne peut être écarté d’un revers de main. Dans une de ses 13 brillantes leçons d’histoire consacrée à ce que dit Charlie (1), Pascal Ory, rappelle qu’« il n’est écrit nulle part que l’avenir des sociétés humaines soit "nécessairement"  tolérant, libéral et humain (p.71) ». L’Histoire certes aime faire la révolution.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.