Brève

Psychiatrie, les mesures d'isolement et de contention sont des techniques de dernier recours

Par
Publié le 23/03/2017
visuel psychiatrie

visuel psychiatrie
Crédit photo : KEVIN CURTIS/SPL/PHANIE

La HAS a édité des règles visant à fixer des limites à l'utilisation de l'isolement ou de l'attachement des malades mentaux. Ces mesures ne sont applicables qu'aux patients hospitalisés sans leur consentement et doivent être consignées sur une fiche de prescription contenue dans le dossier du patient. La prescription d'isolement peut être renouvelée dans les 12 heures, celle de la contention dans les 6 heures. La HAS demande toutefois à ce que les isolements de plus de 48 heures et les contentions de plus de 24 heures restent exceptionnels.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.