« Hippocrate aurait été appelé par la cité d’Abdère […] pour soigner le philosophe Démocrite que les Abdéritains croyaient atteints de folie. […]. Après une heureuse traversée il se rendit aussitôt auprès de Démocrite qu’il trouva assis sur un platane, près d’un ruisseau, entouré de livres et de bêtes qu’il avait disséquées. Le philosophe était en train de composer un ouvrage… sur la folie ! Le médecin découvrit alors que son rire, loin d’être un symptôme de folie, était un signe de sagesse. Démocrite riait, en fait, de la folie des hommes.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.