Brève

Violences à l'hôpital, 81 % des victimes sont des personnels hospitaliers

Par
Publié le 31/05/2018
ONVS

ONVS
Crédit photo : VICTOR DE SCHWANBERG/SPL/PHANIE

De plus en plus d'établissements hospitaliers déclarent des violences : 446 en 2017 versus 360 en 2016, selon le dernier rapport publié par l'Observatoire des violences en milieu de santé (ONVS) à l'occasion du salon Paris Healthcare Week. Pour autant, les données ne concernent que moins de 10 % du total des établissements de santé, selon Vincent Terrenoir, délégué pour la sécurité générale à la DGOS. Pour lui, « loin d'être exhaustives, ces données doivent être analysées avec précaution ». 81 % des victimes sont des personnels des établissements. Parmi elles, 94 % sont des personnels de santé et 6 % des personnels administratifs. La moitié des atteintes aux personnes sont des agressions physiques, menaces avec arme ou agressions sexuelles. Un pour cent le sont avec des armes, viols ou actes pouvant être qualifiés de crimes. Les motifs de violence sont principalement des reproches relatifs à une prise en charge (59 %), un temps d'attente jugé excessif (13 %), une alcoolisation (12 %) ou un refus de prescription (4 %). Concernant le type d'établissements où sont commis ces actes, les services de psychiatrie sont les plus touchés (20 % des déclarations, même chiffre qu'en 2016), les urgences (16 %, soit une hausse de 3 % par rapport à 2016) et les Ehpad (11 % chiffre stable).


Source : decision-sante.com